Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 06:00

 

 

 

 

Une figurine de ma collection qui regroupe deux de mes passions, les fées et la danse classique

 

 

fee danseuse


 

 

fee danseuse profil

 

 

fee danseuse face

 

 

fee danseuse gros plan

 

fee danseuse ailes

 

 

 

 

                      Pipi Menou et les femmes-cygnes

 

 

Pipi Menou était un petit pâtre comme il y en avait beaucoup en ce temps-là. Sauf que lui n'habitait pas la grande terre, mais l'île. L'île d'Ouessant. Enez Eussa comme on l'appelle en breton.

 

Tous les jours, il menait son troupeau de petits moutons bruns à têtes noires paître près d'un étang. Depuis que la belle saison étendait ses sortilèges sur les hommes comme sur la nature, il avait pris l'habitude de s'étendre, près du trou d'eau, sur un doux tapis de fétuque hérissé d'oeillets sauvages et, en mâchonnant un brin d'herbe, de regarder la course des nuages, là-haut, très haut dans le ciel.

 

Or, un jour qu'il somnolait ainsi, rêvassant aux histoires de Morganed qu'il avait entendu conter la veille par la vieille Marie Tual, son oreille fut attirée par des bruits d'ailes, puis par de joyeux gazouillis, qui semblaient remonter du point d'eau. Intrigué, il se leva sur son séant et, écartant les hautes herbes qui le cachaient des regards extérieurs, regarda dans la direction du remue-ménage. Quelle ne fut pas sa surprise d'y voir trois jeunes filles, trois jeunes filles complètement nues et belles, belles à damner Saint Pol Aurélien lui-même. A peine eut-il le temps de les apercevoir que les créatures merveilleuses semblèrent rentrer dans des manteaux de plumes immaculées, et s'envolèrent sous la forme de trois cygnes majestueux.

 

Pipi se pinça pour voir s'il ne dormait pas éveillé. Mais il avait vu, de ses propres yeux, l'une des scènes les plus merveilleuses qu'un humain puisse imaginer. Il était encore sous le coup de l'émotion et son esprit vaquait vers les immensités bleues du ciel, lorsque, rentré au penn-ti où il vivait avec sa Mamm-Gozh(grand-mère), l'ancêtre lui demanda la raison de ce trouble. Il décrit ce qu'il avait vu. Alors la vieille lui répondit, sur le ton grave d'une druidesse de l'Ile de Sein :

 

-"Ça, mon petit, ce sont des femmes-cygnes, qui habitent dans un palais merveilleux de cristal incrusté de pierres précieuses et retenu au sol par quatre longues chaînes d'or. Du temps de ma jeunesse, on racontait l'histoire d'un pâtre de l'île, un certain Roll Dagorn, qui y était allé et qui en était même revenu."

 

-"N'y a-t-il pas moyen de m'y rendre Mamm-Gozh ?"

 

La vieille alors, tirant une longue bouffée sur sa pipe en terre, s'approcha de lui, et regardant alternativement à gauche, puis à droite, lui tint un long discours dans le creux de l'oreille.

 

Cette nuit-là, Pipi dormit comme un bienheureux. Ses rêves roses étaient peuplés de cygnes plus beaux les uns que les autres et de jeunes filles nues à la beauté insoutenable. Le lendemain, il se leva de bonne heure et conduisit ses moutons noirs près de la mare de la rencontre.

 

Les trois cygnes ne tardèrent pas à s'y poser de nouveau, ni les jeunes filles à quitter leurs manteaux de plumes. Mais Pipi, qui avait bien écouté les conseils de sa Mamm-Gozh, s'approcha des créatures avec des ruses d'indien Sioux, et d'un bond souple, se jeta sur les parures de plumes et s'empara de celle de la plus belle des trois.

 

-"Méchant homme, rends-moi mes plumes," cria la fille en tâchant de couvrir tant bien que mal sa nudité à la vue du pâtre.

 

-"Certainement pas," répliqua Pipi sur un ton à la fois espiègle et péremptoire. "Je ne te rendrai ta parure que si tu consens à m'emmener avec toi vers le château de ton père."

 

Devant la résolution de Pipi Menou, la princesse s'exécuta et, le faisant monter sur son dos, se dirigea à tire d'ailes, à travers les nuées, vers la demeure familiale.

 

Cependant, un doux sentiment commençait à poindre dans le coeur du garçon comme dans celui de la princesse, malgré leurs états différents. Au château de cristal, la jeune fille cacha Pipi au regard de ses parents et s'en alla le trouver aussi souvent qu'elle le put. Mais ses soeurs étouffaient de jalousie et de rage de voir cet humain bien fait réservé au plaisir de l'une seule d'entre elles. Elles en vinrent à menacer de dévoiler la vérité aux parents qui n'auraient pas apprécié une telle mésalliance.

 

Alors un jour, Pipi remonta sur le dos de son aimée, qui reprit la direction de l'est, vers Ouessant.

 

Ces deux-là, qui s'aimaient d'un amour sincère et dévorant, ne tardèrent pas à s'épouser, une fois la fille baptisée.

 

Ils eurent comme il se doit beaucoup d'enfants.

 

 

Thierry Jigourel (Il était une fois la Bretagne-Les légendes du terroir)

 

 

 

gif fée cygne

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans fées
commenter cet article

commentaires

Erato :0059: 05/04/2012 23:14


La figurine est magnifique , quelle grâce .Le conte est adorable .Belle soirée, bises Lilwenna

Lilwenna 06/04/2012 00:02



merci erato


bisous et bonne nuit



Marylou 05/04/2012 19:59


en cette veille de Vendredi Saint je te souhaite plein de bonnes et belles choses ...demain journée de prière et de tristesse mais ensuite c'est la réssurection et le bonheur...bisous amicaux

Lilwenna 06/04/2012 00:01



plein de bonnes choses à toi aussi, et que ces jours ne soient pas trop difficiles pour toi


gros bisous



Douar_Nevez 05/04/2012 16:59


C'était un bien joli conte Lilwenna. 


Merci, j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire.


Je te fais plein de gros bisous.

Lilwenna 05/04/2012 19:21



contente que ça t'ait plu, Douar_nevez


gros bisous



Tata Tounette62 05/04/2012 11:52


Bonjour Lilwenna,


très jolie fée, finement travaillée.


Bises, bonne journée

Lilwenna 05/04/2012 13:59



merci tata tounette


bisous et bonne journée



BENISSA 05/04/2012 09:41


Quelle grâce, quelle élégance, elle est superbe. Beau choix du conte qui l'accompagne... tout devarit être aussi beau dans la vie! Bonne journée Lilwenna.

Lilwenna 05/04/2012 13:59



merci Benissa. C'est vrai que dans les contes, tout s'arrange et les histoires finissent souvent bien


bonne journée



Bienvenue Chez Moi

  • : Lilwenna
  •  Lilwenna
  • : bienvenue dans mon blog de collections, surtout de marque-pages, mais aussi de fées, poupées, miniatures de parfum, dés...agrémentés de poésies, contes et textes divers
  • Contact

Lilwenna

  • Lilwenna
  • mariée, 3 enfants, Bretagne
  • mariée, 3 enfants, Bretagne

 

Mon fils vient d'ouvrir un site de photos. Si vous avez le temps, une petite visite lui ferait plaisir. C'est ici :

 

www.erwanlebourhis.eu

 

Merci pour lui !

 

fée 18

Mes Archives

 

gif fée 77

Mes Rubriques

gif danseuse 49

gif danseuse 50

gif fée 59

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -