Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 06:00

 

 

 

 

On célèbre aujourd'hui l'armistice de la seconde guerre mondiale. Et on a beau dire "plus jamais ça !", la guerre sévit toujours hélas un peu partout dans le monde.

 

J'ai choisi de publier cette poésie, qui montre la douleur des mères et la souffrance des soldats, qu'ils soient dans un camp ou dans le camp opposé.

 

 

 

Le cauchemar des deux mères

 

J'ai vu, dans un rêve attristé,

Deux chaumières presque pareilles,

Et deux voix dans l'obscurité,

Plaintives, qui frappaient mes oreilles.

 

Chaque maison était cachée

Dans un de ces vallons prospères

D'où la guerre avait arraché

Bien des enfants et bien des pères.

 

La neige posait lentement

Ses flocons sur les branches mortes;

La bise au long gémissement

Pleurait par les fentes des portes.

 

Les deux foyers se ressemblaient,

Et devant le feu des broussailles,

Deux mères, dont les doigts tremblaient

Songeaient aux lointaines batailles.

 

Leur esprit voyageait là-bas :

Point de lettre qui les rassure !

Quand les enfants sont au combat,

Pour les mères tout est blessure !

 

L'une comme l'autre invoquaient le ciel

Priant dans sa langue ou la nôtre :

"Mein kind ! Mein kind !" O vie cruelle !

"Mon fils ! Mon fils !" murmurait l'autre.

 

Et j'entendais, au même instant,

Sur un affreux champ de carnage,

Contre la souffrance luttant,

Gémir deux enfants du même âge.

 

Les deux soldats se ressemblaient,

Mourant quand il fait bon vivre;

Et leurs pauvres membres tremblaient,

Bleuis par la bise et le givre.

 

Ils s'éteignaient dans un ravin,

En proie aux angoisses dernières;

Leurs yeux de loin suivaient en vain

La longue file des civières.

 

Etrange réveil du passé,

Qui précède l'adieu suprême,

Evoquant pour chaque blessé

La vision de ce qu'il aime;

 

Et ces deux âmes, à l'heure sacrée

Où la mort, en passant, vous touche

Jetaient l'appel désespéré

Que les petits ont à la bouche

 

Les yeux remplis de souvenirs

Une main sur la plaie grande ouverte

Comme s'ils sentaient le froid venir

Dans la grande plaine déserte :

 

"Mutter ! Mutter ! (Mère)

Komm doch bei mir !" (Viens près de moi !)

 

"Maman ! Maman ! implorait l'autre enfant)

Viens, je vais mourir !"

 

 

Eugène Manuel (poète, professeur et homme politique français 1823-1902)


 

 

soldat cafard

                                                    site mémoire et avenir

 

 

 

Mon père a été prisonnier en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. Il a tenu un journal de captivité que j'ai retranscrit dans un blog  ICI 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans fêtes
commenter cet article

commentaires

erato:0059: 08/05/2012 19:22


Ce poème est touchant et tellement vrai. La douleur d'une guerre est partout la même. J'irai sur ton autre blog .Bonne soirée, bises Lilwenna

Lilwenna 08/05/2012 23:28



je l'ai trouvé très émouvant !


bisous et bonne nuit



therese 08/05/2012 17:50


Bon soir mon amie , je vient de lire le journal de ton pére ,je t'embrasse


                  

Lilwenna 08/05/2012 19:10



merci Thérèse, d'avoir pris le temps de le lire !


je t'embrasse et bonne soirée



alixe 08/05/2012 16:26


bonjour 


on ressent de la douleur dans chaque mot de magnifique texte merci de l'avoir écrit


si tu le permets je veux bien l'imprimer


bonne fin de journée


amicalement


alixe

Lilwenna 08/05/2012 19:10



ce texte m'a beaucoup touché. Bien sûr que tu peux l'imprimer, ou le publier. Il n'est pas de moi


bises et bonne soirée



vivi 08/05/2012 13:57


J'aime beaucoup ton article. Je pense en publier un aussi d'ici ce soir, si j'ai le temps.

Lilwenna 08/05/2012 19:07



merci Vivi. j'irai le lire alors



Sylvie 08/05/2012 13:44


la guerre ne peut que rendre triste.


et cette date ne doit pas être oubliée, c'est vrai


belle journée à toi


bisous


sylvie

Lilwenna 08/05/2012 19:06



je pense qu'on a un devoir de mémoire en effet


bisous et bonne soirée



Bienvenue Chez Moi

  • : Lilwenna
  •  Lilwenna
  • : bienvenue dans mon blog de collections, surtout de marque-pages, mais aussi de fées, poupées, miniatures de parfum, dés...agrémentés de poésies, contes et textes divers
  • Contact

Lilwenna

  • Lilwenna
  • mariée, 3 enfants, Bretagne
  • mariée, 3 enfants, Bretagne

 

Mon fils vient d'ouvrir un site de photos. Si vous avez le temps, une petite visite lui ferait plaisir. C'est ici :

 

www.erwanlebourhis.eu

 

Merci pour lui !

 

fée 18

Mes Archives

 

gif fée 77

Mes Rubriques

gif danseuse 49

gif danseuse 50

gif fée 59

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -