Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 07:00

 

 

 

 

 

La semaine dernière, je vous ai parlé des guerres de Vendée. Pour en finir avec ce chapitre, je vous propose aujourd'hui des marque-pages de paysans et seigneurs vendéens, calligraphiés par Claire Biteau-Guillemain, enlumineuse au Puy du Fou.

 

Je vous avais déjà parlé des enlumineuses du Puy du Fou (ICI) en publiant une enluminure de fée de Nathalie Fortin

 

 

 

 

mp calligraphie vendéenmp calligraphie vendéenne

 

 

mp calligraphie le seigneurmp calligraphie la dame

 

 

 

 

 

          Chouans

 

 

A l'horizon,

Le ciel est encore rouge.

Sans sommation,

Ils tirent sur tout ce qui bouge.

On les appelle les colonnes infernales

Du général.

 

Ils ont brûlé nos fermes et nos églises,

Ils ont noyé nos prêtres par surprise.

La Loire n'est plus qu'un long fleuve de sang.

Chouans ! Chouans !

 

Ils disent que nous sommes une race maudite,

La Convention veut que la Vendée soit détruite.

Ils rêvent d'en faire un grand, un immense cimetière.

C'est le voeu cher de Maximilien Robespierre.

 

Au fond des bois,

Nous aiguisons nos lames.

Face à la croix,

Nous prions pour nos âmes.

Soyez présents aux cris des chats huants.
Chouans ! Chouans !

 

Les longues faux brillent aux reflets de la lune,

Et en Bretagne nos hommes avancent dans les dunes.
Des groupes se forment de Normandie jusqu'à la mer.
Ils viennent aussi du fond des marais de Mayenne.

 

Debout, Chouans !

Peuple des forêts de légendes !

Près des étangs,

Les feux follets dansent sur la lande.

Toute la force du Saint-Esprit

Nous accompagne.

A vos fusils !

La foi soulève les montagnes !

 

Même si l'histoire

Enterre notre passé,

Notre mémoire

Continue d'exister.
Et, par Saint Jean !

Toujours nous resterons

Chouans ! Chouans !

Chouans ! Chouans !

Chouans !

 

 

Jean-Pax Méfret (journaliste, auteur-compositeur-interprète, né en 1944)

 

 

 

gif chouans

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 07:00

 

 

 

 

Je vous ai parlé hier des guerres de Vendée. Je vous envoie aujourd'hui voir un logis vendéen.

 

Après trois années de combats acharnés, l'insurrection vendéenne vit ses dernières heures. Le dernier des grands chefs vendéens, François-Athanase Charette de la Contrie est arrêté par les républicains du général Travot dans les taillis de la Chabotterie, en Vendée, le 23 mars 1796.

 

 

Un monument, la Croix de Charette, érigé en 1911 sur le lieu même de sa capture, commémore son arrestation.

 


 

mp la chabotterie 5

                                                       Raphaël Toussaint

 

 

Grièvement blessé, il est conduit au logis de la Chabotterie, quartier général de Travot. Là, on soigne ses blessures, puis il sera dirigé sur Nantes, où il sera jugé, condamné à mort et fusillé le 29 mars 1976.

 

 

gif françois charette wiki

                                                   Charette (photo wikipédia)

 

 

 

Haut-lieu de la guerre de Vendée, le logis de la Chabotterie, sur la commune vendéenne de Saint-Sulpice-le Verdon, présente la forme-type d'un logis bas-poitevin, une synthèse du château et de la métairie qui se répand dans le paysage vendéen entre le XVe et le XVIIIe siècle.

 

 

 Elizabeth Celton Bazin                                                                         Raphaël Toussaint

mp la chabotterie 3mp la chabotterie 4

 

 

 

Les logis vendéens sont construits à l'écart des villages, entourés de murs et d'eau. Jardins d'agrément, potagers et vergers se développent au pied de l'aile principale. Aux alentours, s'étendent terres et pâturages, bois et taillis, étangs et viviers.


 

chabotterie 11

 

 

chabotterie 10

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       lavoir

 

 

 

Le logis de la Chabotterie a été construit au XVe siècle par la famille Chabot. On y entre par un porche double, charretier et piétonnier. Autour de la cour d'honneur, sont alors étroitement imbriqués dépendances agricoles, logements des domestiques et maison noble, ouverte sur le jardin.

 

Au début du XVIIe siècle, un haut pavillon d'angle à quatre niveaux flanque désormais le logis gothique. Il est desservi par un pavillon d'escalier. Au XIXe siècle, on lui adosse une chapelle néo-renaissance.


 

chabotterie 2

 

 

chabotterie 9

 

En 1993, le conseil général de Vendée entreprend sa restauration, et redonne au logis une grande partie de l'aspect qu'il avait au XVIIIe siècle. L'aménagement des intérieurs, conçus à partir d'inventaires d'archives, présente exclusivement des objets authentiques antérieurs aux années 1790. Vous pouvez y voir les pièces meublées comme à l'époque, cuisine, salle à manger, salon de compagnie, chambre, cabinet d'érudit, salle de commandement (La Chabotterie fut quartier général des républicains), les combles et la chapelle.

 

A la sortie du logis, trois salles sonorisées et animées d'automates plongent les visiteurs au coeur du soulèvement vendéen, dans un parcours très intéressant ! En tout cas, moi, j'ai beaucoup aimé !


 

mp la chabotterie 1

 


 

Adossé au logis, le jardin a été réorganisé d'après des plans anciens. Clos de murs latéralement, il se termine par deux pavillons quadrangulaires qui encadrent un élément rare, mis à jour lors de l'aménagement, le haha : cette douve interdit l'accès au domaine, tout en libérant une perspective monumentale sur la longue allée cavalière du XVIIIe siècle, bordée de chênes.

 

 

chabotterie 7

 

 

 

chabotterie 8

 

Longeant les pergolas de roses anciennes,

 

 

chabotterie 6

 

chabotterie 4

 

le jardin présente deux univers, séparés par le puits central. Près du logis, le jardin d'agrément avec ses tapis de fleurs, ses bordures de buis, et ses plantes aromatiques et médicinales.

 

 

chabotterie 3

 

 

Au-delà, le potager, divisé en carrés de légumes, mêlés aux fleurs à couper pour la décoration du logis.

 

 

 

chabotterie 5

 

 

 

Sources "Vendée militaire" de Claude Jacquemart, et guide de visite du conseil général de Vendée

 

 

Ce fut pour moi et ma fille une agréable visite, nous permettant de visiter un château et l'intérieur d'un manoir vendéen tel qu'il était à l'époque, et de nous plonger dans le parcours des guerres de Vendée. Il est vrai que nous sommes toutes les deux férues d'histoire et de châteaux !


 

carte la chabotterie

                                                     carte postale

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 07:00

 

 

 

 

 

 

mp mont des alouettes

 

 

 

 

Le Mont des Alouettes est un sommet de Vendée culminant à 232 mètres, situé près du Puy du Fou, sur la commune des Herbiers. Il offre un vaste panorama sur les terres environnantes. A l'origine, huit moulins à vent y étaient érigés. Pendant les guerres de Vendée, (voir plus bas), en fonction de la position de leurs ailes, ils donnaient des signaux aux insurgés vendéens pour les renseigner sur les mouvements de l'ennemi. Les moulins furent ensuite incendiés en partie par les armées républicaines.

Seuls trois moulins ont subsisté et ont été restaurés, dont un fonctionne encore.

 

 

tableau mont des alouettes Raphaël Toussaint

      Le tableau correspondant au marque-page : le Mont des Alouettes Raphaël Toussaint

 

 

 

 

Les guerres de Vendée ont débuté en mars 1793.

 

Le roi Louis XVI a été guillotiné en janvier 1793. Le nouveau régime, soucieux d'éliminer le clergé rural, fidèle à la monarchie, voulut imposer à ce clergé un serment de fidélité à la constitution, serment non reconnu par le pape, et accompagné d'une véritable restructuration de l'église. Ce serment sera refusé par la presque totalité du clergé vendéen (de même qu'en Bretagne). L'état nommera à la tête des paroisses de nouveaux prêtres en accord avec le régime, prêtres rejetés par les paroissiens fidèles à leurs prêtres traditionnels (les prêtres réfractaires), qui devront se cacher pour dire des messes clandestines, et qui seront pourchassés et persécutés.

 

Et pour couronner le tout, l'état, en difficulté dans la guerre qu'elle a déclenché avec l'Autriche, veut obliger les jeunes à venir défendre le pays en les enrôlant dans l'armée pour aller combattre aux frontières.

 

C'en est trop pour les Vendéens qui s'insurgent. Les Bretons s'insurgeront de la même façon.

 

Des armées paysannes sont levées, sous le commandement d'anciens officiers nobles de l'armée royale, ou d'autres chefs d'origine plus modeste. Ils auront nom Cathelineau, Stofflet, Bonchamps, Elbée, Lescure, La Rochejaquelien, Charette...) Ce seront les blancs, contre les bleus des armées républicaines. Ils auront comme emblème le coeur sacré de Jésus et pour cri de ralliement : Dieu et le Roi !

 

 

gif chouans 2

 


 

La guerre de Vendée a été cruelle, avec plus de 500 000 morts, de rudes combats, et de nombreux massacres, y compris sur les femmes et les enfants.

 

Elle s'éteindra en 1796 avec l'arrestation du dernier général vendéen, François Charette, dont je vous ferai visiter demain le lieu où il a été capturé, le Logis de la Chabotterie, avec quelques marque-pages et photos.

 

 

Sources internet et revue "Vendée militaire" de Claude Jacquemart

 

 

 

gif chouans 3

                           illustration de G.Rava  (3 blancs à gauche, 2 bleus à droite)

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 07:00

 

 

 

 

 

Un marque-page ramené de ma virée aux Châteaux de la loire, représentant des symboles royaux

 

 

 

 

                recto                                                                                         verso

mp symboles royauxmp symboles royaux verso

illustrations Valoire 

 

 

L'hermine

 

L'emblème de la duchesse Anne de Bretagne (1477-1514), épouse du roi Charles VIII, puis de Louis XII. C'est l'animal qui représente la Bretagne. On le retrouve dans de nombreux lieux de Bretagne en support d'armoiries. Une légende veut qu'Anne de Bretagne ait sauvé une hermine particulièrement courageuse au cours d'une partie de chasse.

 

 

 

gif hermine

 


 

 

Le porc-épic

 

L'emblème de Louis XII (1462-1515). Symbole d'invincibilité et de force offensive et défensive, choisi par Louis XII pour sa capacité (légendaire) à projeter ses piquants au loin. Il a été choisi pour adresser une mise en garde à tous les belliqueux : dangereux de près comme de loin.

 

 

 

gif porc épic

 

 

 

 

Le cygne transpercé d'une flèche

 

L'emblème de Louise de Savoie (1476-1531), mère de François 1er, mais aussi emblème de Claude de France (1499-1524), fille d'Anne de Bretagne et de Louis XII, et femme de François 1er.

En héraldique, le cygne symbolise la solitude, et la flèche l'amour.

Louise de Savoie l'avait choisi car elle avait été très affectée par la mort de son époux Charles d'Orléans.

Claude de France l'a repris pour montrer la solitude et le manque d'amour dont elle souffrait, car peu aimée du roi qui lui imposait la présence continuelle de sa favorite Françoise de Foix.

 

 

 

gif cygne transpercé

 

 

 

 

La salamandre

 

L'emblème de François 1er (1494-1547). Reptile légendaire, il était sensé vivre dans les flammes, et éteindre les mauvais feux et attirer les bons. La salamandre symbolise ainsi le pouvoir sur le feu, et par là sur les hommes et le monde. La devise accompagnant cet emblème est "Nutrisco et extinguo", "je m'en nourris et je l'éteins."

 

 

 

gif salamandre

 

 

 

Cette salamandre est présente partout au château de Chambord, sur les murs, les portes, les plafonds... Nous nous y rendrons en fin de semaine.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 06:00

 

 

 

 

 

Voici aujourd'hui un marque-page d'enluminure envoyé par FABIENNE

 

 

               recto                                                                                               verso

mp enluminures fabiennemp enluminures fabienne verso

 

 

 

Il s'agit d'une enluminure de la renaissance du peintre florentin Domenico Ghirlandaio (1449-1494), qui est exposée au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid (voir ICI)


gif merci 41

 

 

 

 

 

     

   Fabienne !

 

 

 

 

 

 

J'ai choisi pour l'accompagner d'écrire l'histoire de Clovis et du vase de Soissons ainsi qu'une enluminure correspondante

 

 

L'histoire se déroule en 486 dans la ville de Soissons. La bataille de Soissons oppose Clovis au chef gallo-romain Syagrius. La décomposition de l'Empire Romain d'Occident a fait voler en éclats l'unité romaine en Gaule, et une mosaïque d'états germaniques favorise les vues expansionnistes de leur roi. Clovis, qui a succédé à Childéric 1er comme roi des Francs en 481, décide d'envahir l'état gallo-romain voisin, le royaume de Syagrius, où l'église romaine est bien implantée.

 

Clovis et ses troupes emportèrent la victoire, et conformément aux usages du temps, les pillages et les destructions, y compris d'églises, furent systématiques, ainsi que la réduction des hommes valides en esclavage.

 

Selon la coutume franque du partage du butin, un cinquième revient au roi et le reste est partagé entre les soldats par tirage au sort. A Soissons, une altercation eut lieu entre le roi et un de ses soldats, car Clovis avait retiré un vase d'église richement orné qu'il avait promis de restituer à l'évêque de Reims, Saint Rémi, avec lequel il entretenait de bonnes relations diplomatiques. Furieux, un guerrier s'approcha, et, de son épée, brisa le vase en déclarant :

 

-"Tu ne recevras que ce que le sort te donnera vraiment."

 

Clovis dut supporter l'affront, mais par chance, il récupéra le vase qu'il offrit à l'évêque.

 

Un an plus tard, passant en revue ses troupes avant de partir en campagne, il reconnait l'homme, l'accuse de négligence dans sa tenue, et le désarme.

 

Lorsque le soldat se baisse pour récupérer ses armes, Clovis lui fracasse la tête d'un violent coup dépée en lui disant :

 

-"Ainsi as-tu traité le vase de Soissons."

 

 

Tiré du livre "Les grandes énigmes de l'histoire de France" des éditions Larousse

 

 

enluminure vase de soissons

                                               enluminure vase de Soissons

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 07:00

 

 

 

compositeur Le chevalier de Saint-Georges

professeur de clavecin de Marie-Antoinette

 

 

 

mp marie antoinettemp marie antoinette au trianon

                                                                                                            au Trianon

 

 

 

Née à Vienne en Autriche, le 2 novembre 1755, morte à Paris le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette est la quatrième fille de l'empereur François 1er de Lorraine et de Marie-Thérèse d'Autriche.

 

Afin de réconcilier la monarchie française avec celle des Habsbourg, le ministre Choisel et Marie-Thérèse d'Autriche mènent des négociations, qui conduiront au mariage de Marie-Antoinette avec Louis le dauphin, futur roi de France Louis XVI.

 

louis XVI à 15 ans

                                                       Louis XVI à 15 ans

 


 En 1770, Marie-Antoinette arrive en France et se marie avec le dauphin le 16 mai.

 

La petite archiduchesse fait vite la conquête de toute la cour. Elle est délicieuse, toute menue, blonde, avec cette grâce et ce port de tête qui faisait dire à son page que, comme on offrait une chaise aux autres femmes, on avait envie de lui avancer un trône.

 

marie antoinette à 15 ans

                                                Marie-Antoinette à 15 ans

 


Mais après ce mariage diplomatique, Marie-Antoinette a du mal à s'habituer à sa nouvelle vie. En effet son mari l'ignore et elle supporte mal le libertinage de Louis XV.

 

De plus, sa mère, omniprésente, détache des ambassadeurs pour, officiellement, la conseiller, officieusement pour la surveiller.

 

Devenue reine en 1774, face à la faiblesse de Louis XVI, Marie-Antoinette place tous les siens et fait chasser tous ceux qui lui ont déplu.

 

Pour tromper son ennui, ce sont des fêtes et des bals, des tables de jeux où elle perd des sommes astronomiques, des escapades avec ses compagnons de jeux. Sa mère lui conseille de moins dépenser, d'avoir plus de considération pour le roi et l'étiquette. En 1775, Marie-Thérèse écrira à l'ambassadeur de France à Vienne : "Ma fille court à grands pas vers sa ruine."

 

Le Petit Trianon et son parc sont indissociablement liés au souvenir de la reine Marie-Antoinette. Elle est la seule reine qui ait imposé son goût personnel à Versailles. Bafouant la vieille cour et ses traditions, elle tient à vivre comme elle l'entend. Dans son domaine du Trianon, que le roi lui a offert en 1774, elle trouve le hâvre d'intimité qui lui permet d'échapper à l'étiquette et retrouve en ces lieux les plaisirs d'une vie simple et champêtre, loin des fastes de Versailles. Nul ne peut y pénétrer sans son invitation.

 

petit trianon

 

Excellente harpiste, elle se produit dans ses appartements du petit trianon ou dans son petit théâtre. Elle n'aime pas la lecture, mais adore le théâtre et monte volontiers sur les planches.

 

Au bout de sept ans de mariage, aucun héritier n'est né. Elle doit attendre huit ans, dans l'inquiétude d'être reconnue stérile, la naissance de sa fille Marie-Thérèse, la petite Madame Royale, en 1778. Elle aura ensuite trois autres enfants :

Louis-Joseph, en 1781, qui mourra de maladie en juin 1789.

Louis-Charles, en 1785.

Sophie-Béatrice, en 1786, qui mourra en 1787.

 

C'est une mère admirable, moderne, attachée à ses enfants, les aimant plus que tout.

 

 

marie-antoinette et ses enfants

                                                peinture de Madame Vigée-Lebrun

 

 

Ne voulant pas trop se mêler des affaires diplomatiques de la France, comme le voudrait sa mère, elle reste très attachée à son Autriche natale. C'est en partie son attachement à sa patrie qui lui vaudra son surnom péjoratif de "l'Autrichienne." Elle est la cible de nombreuses calomnies comme par exemple, sa supposée infidélité avec le comte suédois Axel de Fersen ou encore l'affaire du collier.(voir ICI)

 

A partir de 1789, Marie-Antoinette se retrouve face à la révolution. Elle est maintenant détestée par tout le monde et particulièrement par le peuple qui a faim. Après la journée du 6 octobre 1789, Marie-Antoinette et Louis XVI sont retenus à Paris. Les épreuves ont fait d'elle une épouse exemplaire qui a de l'estime et de l'affection pour l'homme maladroit, mais bon, que le sort lui a donné. Elle fait face avec courage aux grandes journées révolutionnaires, c'est sur elle que se cristallisent les haines populaires.

 

Elle réussit à convaincre son mari de s'enfuir de Paris, le 20 juin 1791. Ils seront arrêtés à Varennes et emprisonnés. Le 13 août 1792, elle est enfermée avec Louis XVI et leurs 2 enfants dans le vieux donjon du temple. Tous ses amis lui sont sont arrachés, emprisonnés, exécutés, massacrés.

 

Après l'exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793, on la sépare de son fils agé de huit ans qu'elle entend bientôt jurer avec ses geoliers dans la cour de la prison.

 

En octobre, c'est son procès. Elle est jugée par le tribunal révolutionnaire. Fouquier-Tinville mêle dans son réquisitoire les arguments les plus fondés sur les dépenses de la reine et son action politique avec des récits fantaisistes sur les "orgies" de la cour. Elle répond à tout avec une très grande dignité.Elle ne sait pas que sa mort est déjà décidée, et garde espoir jusqu'au bout.

Le 16 octobre 1793, elle est condamnée à quatre heures du matin et conduite à l'échafaud quelques heures plus tard. Agée de trente-huit ans, elle en paraissait alors soixante. Depuis le retour de Varennes, ses cheveux étaient devenus blancs.

 

marie antoinette échafaud

 

Que sont devenus ses enfants ?

Louis-Charles mourra en prison en 1795, à l'âge de 10 ans.

Marie-Thérèse restera prisonnière jusqu'en 1799, où elle sera échangée aux Autrichiens contre des prisonniers français.

 

Les restes de Marie-Antoinette et de Louis XVI ont été transportés à la cathédrale  de Saint Denis, nécropole des rois de France, en 1815.

 

sources internet

 

 

louis XVI et Marie antoinette St Denis

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 16:30

 

 

 

 

Un joli marque-page d'enluminure médiévale que m'a envoyé DALINELE

gif chats-copie-1

 

 

                                                        Merci Dalinele !  

 

 

 

 

 

 

 

       recto                                                                                                            verso

mp moyen agemp moyen age verso

 

 

 

 

 

                          La bataille de Roncevaux (15 août 778)

 

Charlemagne régnait glorieusement comme roi des Francs depuis plusieurs années en France et combattait maintenant avec succès les Sarrasins en Espagne. Il avait ainsi conquis de nombreuses villes espagnoles, mais à Saragosse, le roi sarrasin Marsile se maintenait fermement. Charlemagne avait tenu un long siège devant la ville, mais sans résultat. Et il fut bien soulagé quand enfin Marsile lui-même proposa de conclure la paix, promettant de se soumettre en définitive aux Français. Heureux de la tournure des évènements, Charlemagne lui envoya son conseiller Ganelon, pour discuter et régler les conditions de paix, et promit alors de rentrer en France.

 

charlemagne

                                                         Charlemagne

 

 

Mais Marsile était fourbe, et Ganelon avide de richesses. Pour sept cents chameaux chargés d'or et d'argent, Ganelon trahit Charlemagne et lui conseilla de laisser une arrière-garde, quand il quitterait l' Espagne, pour couvrir sa retraite vers la France. Composée des plus vaillantes troupes de Charlemagne, celle-ci devait emprunter un étroit défilé dans les Pyrénées, et c'est là, au col de Roncevaux, que les Sarrasins tendraient l'embuscade  afin d'exterminer la troupe de Charlemagne. Privé de ses meilleurs soldats et chevaliers, celui-ci pourrait difficilement revenir en Espagne combattre à nouveau les Sarrasins.

 

 

Charlemagne suivit donc les conseils de Ganelon, et il laissa derrière lui vingt mille de ses meilleurs combattants pour couvrir sa retraite, en tête desquels se trouvait son propre neveu, Roland, avec son ami Olivier et l'archevêque Turpin.

 

Et il arriva ce que le roi Marsile avait comploté avec le traître Ganelon. Une très nombreuse armée de Sarrasins assaillit l'arrière-garde des français.

 

-"Roland, fais sonner ton olifant," conseilla Olivier à son ami. "Le roi nous entendra et il reviendra à notre secours."


Mais Roland répondit:

 

-"Le roi nous a laissé ici avec vingt mille hommes, et parmi nous, il n'y a pas un seul peureux. Nous soutiendrons la lutte seuls."

 

Mais le sage Olivier mit encore Roland en garde :

 

-"L'ennemi est très nombreux. Sa supériorité en nombre est incalculable. Sonne de ton olifant."

 

Mais Roland refusa encore, et il refusa d'accéder à une troisième prière d'Olivier.

Ainsi eut lieu la terrible bataille du défilé de Roncevaux dans les Pyrénées.

 

Les français se battaient avec un très grand courage. Roland, Olivier, et Turpin avaient déjà asséné des milliers de coups. Les ennemis tombaient de leur monture, celui qui ne pouvait fuir ne trouvait point de pitié.

Mais qu'était-ce la valeur des français contre tant et tant d'ennemis ! Pour un de tombé, il s'en levait dix autres, pour dix fuyards, accouraient cent cavaliers de la réserve païenne.

 

Maintenant, Roland veut bien sonner du cor.

 

-"Trop tard," dit d'une voix désabusée le fidèle Olivier. "Quand je t'ai dit de sonner, il était encore temps. Le roi aurait pu être déjà ici, et nous ne devrions pas mourir inutilement, tous jusqu'au dernier !"

 

Mais l'archevêque Turpin s'écria :

 

-"Messire Roland, et vous Messire Olivier, cessez donc ces querelles ! Que Roland sonne de l'olifant. Certes le roi ne pourra nous venir en aide, mais il pourra nous venger et ensevelir nos corps en terre chrétienne."

 

Ce fut ainsi que Roland fit enfin sonner son olifant, dans le défilé de Roncevaux.

 

roland roncevaux

 

Charlemagne entendit l'appel de l'olifant dans le lointain, par-delà les montagnes. Il comprit alors que son arrière-garde était attaquée, et il devina aussitôt la trahison de Ganelon. L'armée française fit aussitôt demi-tour vers les Pyrénées. Charlemagne chevauchait en tête, les cavaliers lançaient l'anathème contre l'ennemi félon, et aucun d'eux ne put cacher ses larmes, devant le spectacle de tant de braves héros dont les cadavres jonchaient le champ de bataille.

 

Quand le roi arriva à Roncevaux, le combat était fini. Sur l'herbe verte, gisaient les vingt mille preux de France. Charlemagne et son armée découvrirent en premier les corps d' Olivier et de Turpin, puis celui de Roland, la tête tournée vers l'ennemi, pour bien montrer qu'il n'avait pas fui. Son épée Durandal et son olifant sous son corps, afin de les protéger de la profanation.

 

rolland roncevaux 2

 

Cependant autour des corps des leurs, gisaient encore plus nombreux les corps de leurs ennemis. Et sur les Sarrasins, le roi et l'armée se jetèrent avec tant de rage que dans cette nouvelle bataille tomba le traître roi sarrasin Marsile. Charlemagne repoussa ce jour les Sarrasins jusqu'à Saragosse, il fit détruire les portes et s'empara de la fière cité.

 

Les héros de Roncevaux, Roland, Olivier, Turpin, et les vingt mille soldats furent enterrés solennellement. Leur sacrifice n'avait pas été vain. L'orgueilleuse et forte Saragosse avait enfin été vaincue, et la puissance des Sarrasins en Espagne avait subi un coup très rude.

 

Le traître Ganelon, lui non plus, n'échappa pas à un châiment. Tout près de Paris, dans un pré, il fut écartelé et mis en pièces par quatre forts chevaux.

 


 

enluminure roncevaux                                                  enluminure Roncevaux


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans histoire
commenter cet article

Bienvenue Chez Moi

  • : Lilwenna
  •  Lilwenna
  • : bienvenue dans mon blog de collections, surtout de marque-pages, mais aussi de fées, poupées, miniatures de parfum, dés...agrémentés de poésies, contes et textes divers
  • Contact

Lilwenna

  • Lilwenna
  • mariée, 3 enfants, Bretagne
  • mariée, 3 enfants, Bretagne

 

Mon fils vient d'ouvrir un site de photos. Si vous avez le temps, une petite visite lui ferait plaisir. C'est ici :

 

www.erwanlebourhis.eu

 

Merci pour lui !

 

fée 18

Mes Archives

 

gif fée 77

Mes Rubriques

gif danseuse 49

gif danseuse 50

gif fée 59

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -