Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 06:00

Le transfert sur la nouvelle plateforme s'est bien passé et a duré environ cinq minutes. Il semble que tous les articles soient là, mais je n'ai que 10 rubriques d'affichées sur 39. je ne sais absolument pas si c'est possible de les récupérer et où ! (De même, je n'ai que peu de liens affichés)

Pour ce qui est de créer des articles et de mettre des images, c'est comme sur mon blog-test , une galère ! Je ne peux pas positionner les images où je veux, ni choisir leur taille, je n'arrive pas à choisir la grosseur de mon texte, tout reste très tassé...Quant à la musique, si j'ai vite réussi à la mettre, elle ne se met pas en marche quand le blog s'ouvre, et de plus, s'arrête au bout de 30 secondes !

Bref, cela fait plus de 6 mois que j'essaie sur mon blog-test, et rien n'a changé ! Quant aux réponses sur le forum d'aide, elles sont pour moi aussi claires que du chinois !! et je vois qu'on est nombreux à penser ainsi

Je vais encore essayer, mais si je n'y arrive pas mieux, je partirai sur blogspot où j'avais aussi créé un blog-test, et où tout est simple et limpide. La seule raison qui m'arrêtait encore est que je devrai recommencer à zéro, et ne plus avoir sur mon blog les articles déjà publiés, sinon, je serais déjà partie depuis longtemps.

Bon je vous montre quand même mon minable article d'aujourd'hui, pour vous donner une idée, vu le temps que j'y ai passé ! Je n'ai même pas pu mettre un gif à la fin, car ou je ne peux pas mettre 2 images, ou la 2eme est énorme et je ne peux pas la redimensionner.

Et j'ai beau passer des lignes sur mon administration, regardez ce que ça donne sur le blog ! (dans mon laïus et dans ma poésie) Tout est collé ! Je ne suis pas une pro de l'informatique, mais quand même, j'avais réussi à créer 2 blogs sur l'ancien OB alors que je n'y connaissais absolument rien à l'époque, alors comment peuvent-ils dire que c'est beaucoup plus simple qu'avant ??!!

Marque-page femme

Le jour où je vous vis pour la première fois

Le jour où je vous vis pour la première fois,

Vous aviez un air triste et gai : dans votre voix

Pleuraient des rossignols captifs, sifflaient des merles;

Votre bouche rieuse, où fleurissaient des perles,

Gardait à ses deux coins d'imperceptibles plis;

Vos grands yeux bleus semblaient des calices remplis

Par l'orage, et séchant les larmes de la pluie

A la brise d'avril qui chante et les essuie;

Et des ombres passaient sur votre front vermeil

Comme un papillon noir dans un rai de soleil.

Jean Richepin (poète français 1849-1926)

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 07:00

 

 

 

 

 

 

 

mp dame à la lanterne

                                                      Gaëlle boissonnard

 

 

 

Au pays des merveilles


 

Lorsqu'Alice se réveille

Au pays des merveilles,

Elle voit des fleurs partout,

Des paons faisant la roue,

Une lanterne magique,

Des clowns tout comme au cirque;

Dans le ciel sans étoiles,

Apparaît sous ses voiles

Une fort belle inconnue,

Semblant tout droit venue

D'une contrée où l'amour

Rimerait avec toujours;

Dès qu'Alice l'interpelle,

Cette fée presque irréelle

Découvre son doux visage

D'adolescente bien sage,

Et lui tendant la main,

L'emmène sur le chemin

De ce pays merveilleux

Où les hommes sont des dieux.

 

 

Bernard Lanza (poésie.webnet)


 

 

 

gif femme lanterne

                                                       Lilian Matilde Genth

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 07:00

 

 

 

 

 

 

mp femme 7 medina

                                                       Catherine Rebeyre

 

 

 

 

Cher ange, vous êtes belle


 

Cher ange, vous êtes belle

A faire rêver d'amour,

Pour une seule étincelle

De votre vive prunelle,

Le poète tout un jour.

 

Air naïf de jeune fille,

Front uni, veines d'azur,

Douce haleine de vanille,

Bouche rosée où scintille

Sur l'ivoire un rire pur;

 

Pied svelte et cambré, main blanche,

Soyeuses boucles de jais,

Col de cygne qui se penche,

Flexible comme la branche

Qu'au soir caresse un vent frais;

 

Vous avez, sur ma parole,

Tout ce qu'il faut pour charmer;

Mais votre âme est si frivole,

Mais votre tête est si folle

Que l'on n'ose vous aimer.

 

 

Théophile Gautier


 

 

gif femme 6

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 07:00

 

 

 

 

 

 

 

mp femme souvenirs

 

 

 

 

Cette femme écrivant ses lettres m'a fait penser à Madame de Sévigné, aussi c'est d'elle que je vais parler aujourd'hui.

 

Marie de Rabutin-Chantal, est née en 1626, à Paris. Elle épouse en 1644 le Marquis Henri de Sévigné, un jeune noble d'origine bretonne.

 

 

gif mme de sévigné

                                                      Mme de Sévigné

 

 

 

Elle se retrouve veuve en 1651, avec deux enfants à élever : Françoise Marguerite, née en 1646, qu'elle considère comme la plus jolie fille de France, et qui fait de brillants débuts à la cour, et Charles, né en 1648, dont elle subit les frasques de jeune homme avec grande indulgence.

 

Malgré les diverses occasions qu'elle a de se remarier, elle décide de se consacrer à sa vie mondaine à Paris, mais plus encore à l'éducation de ses enfants.

 

En 1669, Françoise Marguerite épouse le Comte de Grignan, qui est bientôt nommé lieutenant-général de Louis XIV en Provence. En 1671, Madame de Grignan rejoint son mari dans le midi. Madame de Sévigné supporte difficilement la séparation d'avec sa fille.

 

 

gif mme de grignan

                                                    Mme de Grignan

 

 


Nait une correspondance entre une mère et sa fille qui va durer un quart de siècle.

 

En 1690, la Marquise de Sévigné rejoint sa fille, qui doit affronter la maladie et les difficultés financières. Sauf pendant deux mois, elle ne la quitte plus et meurt près d'elle en avril 1696, à 70 ans.

 

On recense aujourd'hui 1120 lettres de Madame de Sévigné, dont 764 à sa fille, 126 à son cousin Bussy, et le reste adressé à 29 autres destinataires.

 

Seules les lettres de la marquise ont été conservées. Les réponses de sa famille ont été détruites par sa petite-fille.

 

Aucune des lettres de la marquise ne fut publiée de son vivant. Ces lettres ont commencé à être éditées à partir de 1725, par sa petite-fille, Pauline de Simiane, fille de madame de Grignan.

 

 

gif-plume.gif

 

 

 

Lettre à Madame de Grignan du 24 mars 1671

 

Je me suis mise à vous écrire au bout de cette petite allée sombre que vous aimez, assise sur ce siège de mousse où je vous ai vu quelquefois couchée. Mais, mon Dieu, où ne vous ai-je point vu ici ?  Et de quelle façon toutes ces pensées me traversent-elles le coeur ? Il n'y a point d'endroit, point de lieu, ni dans la maison, ni dans l'église, ni dans le pays, ni dans le jardin, où je ne vous aie vue. Il n'y en a point qui ne me fasse souvenir de quelque chose de quelque manière que ce soit. Et de quelque façon que ce soit aussi, cela me perce le coeur. Je vous vois; vous m'êtes présente. Je pense et repense à tout. Ma tête et mon esprit se creusent, mais j'ai beau tourner, j'ai beau chercher, cette chère enfant que j'aime avec tant de passion est à deux cents lieues de moi; je ne l'ai plus. Sur cela, je pleure sans pouvoir m'en empêcher; je n'en puis plus, ma chère bonne. Voilà qui est bien faible, mais pour moi, je ne sais point être forte contre une tendresse si juste et si naturelle. Je ne sais en quelle disposition vous serez en lisant cette lettre. Le hasard peut faire qu'elle viendra mal à propos, et qu'elle ne sera peut-être pas lue de la manière qu'elle est écrite. A cela, je ne sais point de remède. Elle sert toujours à me soulager présentement; c'est tout ce que je lui demande.

 

 

gif mme de sévigné 2

                                                       Mme de Sévigné

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 14:15

 

 

 

 

 

 

 

mp femme 5 pensée musicale

                                             Pensée musicale par Valérie Maugeri

 

 

 

 

                         Musique


 

Puisqu'il n'est point de mots qui puissent contenir,

Ce soir, mon âme triste en vouloir de se taire,

Qu'un archet pur s'élève et chante, solitaire,

Pour mon rêve jaloux de ne se définir.

 

O coupe de cristal pleine de souvenirs;gif violon et rose

Musique, c'est ton eau seule qui désaltère;

Et l'âme va d'instinct se fondre en ton mystère,

Comme la lèvre vient à la lèvre s'unir.

Sanglot d'or !... Oh ! Voici le divin sortilège !

Un vent d'aile a couru sur la chair qui s'allège;

Des mains d'anges sur nous promènent leur douceur.

 

Harmonie, et c'est toi, la vierge secourable,

Qui, comme un pauvre enfant, berces contre ton coeur

Notre coeur infini, notre coeur misérable.

 

 

Albert Samain (poète français 1858-1900)

 

 

 

 

gif femme violon 2

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 06:00

 

 

 

Mp femme 3

                                          Mamelok Press : Victorian scrap images

 

 

 

                 La femme

 

Mais maintenant vient une femme,

Et lors voici qu'on va aimer,

Mais maintenant vient une femme

Et lors voici qu'on va pleurer,

 

Et puis qu'on va tout lui donner

De sa maison et de son âme,

Et puis qu'on va tout lui donner

Et lors après qu'on va pleurer

 

Car à présent vient une femme,

Aves ses lèvres pour aimer,

Car à présent vient une femme

Avec sa chair tout en beauté,

 

Et des robes pour la montrer

Sur des balcons, sur des terrasses,

Et des robes pour la montrer

A ceux qui vont, à ceux qui passent,

 

Car maintenant vient une femme

Suivant sa vie pour des baisers,

Car maintenant vient une femme,

Pour s'y complaire et s'en aller.


 

Max Elskamp (poète belge 1862-1931)

 

 

gif femme 4

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 06:00

 

 

 

 

J'ai déjà publié deux marque-pages que CHARMILLE m'avait fabriqué (ICI et ICI). Voici aujourd'hui le troisième, romantique et tout aussi beau , avec une femme et un ruban de petits coeurs.


 

                    Merci beaucoup Charmille !

 

gif merci 38

 

 

 

 

 

 

mp femme coeurs

 

 

mp femme coeurs 2

 

mp femme coeurs 3

 

 

 

                       La beauté

 

Je suis belle, ô mortels ! Comme un rêve de pierre,

Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,

Est fait pour inspirer au poète un amour

Eternel et muet ainsi que la matière.

 

Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris;

J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes;

Je hais le mouvement qui déplace les lignes,

Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

 

Les poètes, devant mes grandes attitudes,

Que j'ai l'air d'emprunter aux plus fiers monuments,

Consumeront leurs jours en d'austères études;

 

Car j'ai, pour fasciner ces dociles amants,

De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :

Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !

 

 

Charles Baudelaire (1821-1867)

 

 

gif femme 3

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 07:00

 

 

 

 

 

 

mp femme 1

                                           Mamelok Press : Victorian scrap images

 

 

 

   Par un mauvais temps

 

Elle a mis, depuis que je l'aime

(Bien longtemps, peut-être toujours),

Bien des robes, jamais la même;

Palmire a dû compter les jours.

 

Mais, quand vous êtes revenue,

Votre bras léger sur le mien,

Il faisait, dans cette avenue,

Un froid de loup, un temps de chien.

 

Vous m'aimiez un peu, mon bel ange,

Et, tandis que vous bavardiez,

Dans cette pluie et cette fange

Se mouillaient vos chers petits pieds.

 

Songeait-elle, ta jambe fine,

Quand tu parlais de nos amours,

Qu'elle allait porter sous l'hermine

Le satin, l'or et le velours ?

 

Si jamais mon coeur désavoue

Ce qu'il sentit en ce moment,

Puisse à mon front sauter la boue

Où tu marchais si bravement !

 

 

Alfred de Musset (1810-1857)

 

 

gif femme


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 07:00

 

 

 

mp femme 2                                           Mamelok Press : Victorian scrap images

 

 

 

                                           A Ninon

 

Si je vous le disais pourtant, que je vous aime,

Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez ?

L'amour, vous le savez, cause une peine extrême;

C'est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même;

Peut-être cependant que vous m'en puniriez.

 

Si je vous le disais, que six mois de silence

Cachent de longs tourments et des voeux insensés :

Ninon, vous êtes fine, et votre insouciance

Se plaît, comme une fée, à deviner d'avance;

Vous me répondriez peut-être : je le sais.

 

Si je vous le disais, qu'une douce folie

A fait de moi votre ombre, et m'attache à vos pas :

Un petit air de doute et de mélancolie,

Vous le savez, Ninon, vous rend bien plus jolie;

Peut-être diriez-vous que vous n'y croyez pas.

 

Si je vous le disais, que j'emporte dans l'âme

Jusques aux moindres mots de nos propos du soir :

Un regard offensé, vous le savez, madame,

Change deux yeux d'azur en deux éclairs de flamme;

Vous me défendriez peut-être de vous voir.

 

Si je vous le disais, que chaque nuit je veille,

Que chaque jour je pleure et je prie à genoux;

Ninon, quand vous riez, vous savez qu'une abeille

Prendrait pour une fleur votre bouche vermeille;

Si je vous le disais, peut-être en ririez-vous.

 

Mais vous ne saurez rien. -Je viens, sans en rien dire,

M'asseoir sous votre lampe et causer avec vous;

Votre voix, je l'entends; votre air, je le respire;

Et vous pouvez douter, deviner et sourire,

Vos yeux ne verront pas de quoi m'être moins doux.

 

Je récolte en secret des fleurs mystérieuses :

Le soir, derrière vous, j'écoute au piano

Chanter sur le clavier vos mains harmonieuses,

Et, dans les tourbillons de nos valses joyeuses,

Je vous sens, dans mes bras, plier comme un roseau.

 

La nuit, quand de si loin le monde nous sépare,

Quand je rentre chez moi pour tirer mes verrous,

De mille souvenirs en jaloux je m'empare;

Et là, seul devant Dieu, plein d'une joie avare,

J'ouvre, comme un trésor, mon coeur tout plein de vous.

 

J'aime, et je sais répondre avec indifférence;

J'aime, et rien ne le dit; j'aime, et seul je le sais;

Et mon secret m'est cher, et chère ma souffrance;

Et j'ai fait le serment d'aimer sans espérance,

Mais non pas sans bonheur; -Je vous vois, c'est assez.

 

Non, je n'étais pas né pour ce bonheur suprême,

De mourir dans vos bras et de vivre à vos pieds.

Tout me le prouve, hélas ! jusqu'à ma douleur même...

Si je vous le disais pourtant, que je vous aime,

Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez ?


 

Alfred de Musset (1810-1857)

 

 

 

 

gif femme 2

                                                 carte ancienne blog lusile 17

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 06:00

 

 

 

 

 

mp femme et enfant

 

 

                      Ma mère

 

Quelquefois sur ma tête elle met ses mains pures,

Blanches, ainsi que des frissons blancs de guipures.

 

Elle me baise au front, me parle tendrement,

D'une voix au son d'or mélancoliquement.

 

Elle a les yeux couleur de ma vague chimère,

Ô toute poésie, ô toute extase, ô mère !

 

A l'autel de ses pieds je l'honore en pleurant,

Je suis toujours petit pour elle, quoique grand.


 

Emile Nelligan (poète québécois 1879-1941)

 

 

 

gif mère enfant

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans femmes
commenter cet article

Bienvenue Chez Moi

  • : Lilwenna
  •  Lilwenna
  • : bienvenue dans mon blog de collections, surtout de marque-pages, mais aussi de fées, poupées, miniatures de parfum, dés...agrémentés de poésies, contes et textes divers
  • Contact

Lilwenna

  • Lilwenna
  • mariée, 3 enfants, Bretagne
  • mariée, 3 enfants, Bretagne

 

Mon fils vient d'ouvrir un site de photos. Si vous avez le temps, une petite visite lui ferait plaisir. C'est ici :

 

www.erwanlebourhis.eu

 

Merci pour lui !

 

fée 18

Mes Archives

 

gif fée 77

Mes Rubriques

gif danseuse 49

gif danseuse 50

gif fée 59

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -