Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 06:00

 

 

 

 

Une des légendes sur les menhirs de Carnac dans le Morbihan  est que ceux-ci sont des soldats de pierre : Le pape Corneille, en breton Cornély, fut chassé de Rome vers l'an 240 par une armée de païens. La légende rapporte qu'après avoir traversé la Gaule, il arriva à Carnac. Arrêté par la mer, il se retourna alors vers ses poursuivants et d'un signe de croix, les changea en pierres.

Ce sont les alignements du Menec et de Kermario que l'on appelle ainsi : les soldats de Saint Cornély.

(Corneille, retourné à Rome, mourut martyrisé en l'an 253.)

 

 

 

mp bretagne menhirs

                                                        A.P.Sandford

 

 

 

                             Les pierres de Plouhinec

 

 

Bernez aimait Rozenn qui le lui rendait bien. Mais de mariage entre eux, il ne pouvait en être question, car Bernez n'était que valet à la ferme du père de Rozenn.

 

La veille de Noël, Bernez se joignit à la veillée chez son maître, tout heureux de passer la soirée près de sa bien-aimée. Bouillie de froment arrosée de beurre, lard et boudins, crêpes, miel et cidre râpeux s'étalaient en abondance sur la grande table. Aussi toute l'assemblée accueillit-elle de bon coeur le vieil homme qui s'en vint réclamer la part du pauvre, bien qu'on le sache chapardeur et qu'on le dise sorcier.

 

Lorsque chacun s'en alla dormir, le vieux s'abrita dans la petite étable où Rozenn gardait un vieil âne et un boeuf décharné, compagnons de ses jeux d'enfant. A peine couché dans la paille, l'homme entendit un murmure. Il ne rêvait pas : l'âne et le boeuf se parlaient et il les comprenait.

 

Un peu docte, le boeuf rappela à son voisin que, cette nuit, ils étaient doués de parole en mémoire de leurs lointains parents, gardiens de l'enfant Jésus. Puis il glissa dans la longue oreille duveteuse de son ami que le Noël de cette année était extraordinaire. Car la nuit prochaine, les pierres dressées sur la lande de Plouhinec, à deux pas d'ici, iraient boire à la rivière.

 

-"Cela n'arrive qu'une fois tous les cent ans, et pendant ce temps, les trésors enfouis à leurs pieds sont offerts à ceux qui osent les prendre."

 

L'âne répliqua illico que les pierres revenaient si vite qu'elles risquaient d'écraser leur voleur, à moins qu'il ne porte sur lui un bouquet de gui et de trèfles à cinq feuilles.

 

Le boeuf eut le dernier mot :

 

-"Les richesses volées tombent en poussière si elles ne reçoivent pas en dédommagement la vie d'un homme."

 

Le lendemain matin, le sorcier s'en alla arpenter les talus et revint vers midi à la ferme, où il s'entretint longuement avec Bernez. On devine la promesse de richesse agitée par la crapule et l'enthousiasme du jeune homme. Rendez-vous fut pris au soir, près des pierres dressées.

 

Bernez, arrivé en avance, s'occupa à sculpter une croix sur le plus haut des mégalithes. A l'heure dite, le sorcier était là et, lorsque le clocher sonna minuit, les deux hommes terrifiés entendirent le grondement de tonnes de pierres s'arrachant du sol et virent passer, en vol serré, tous les menhirs qui filaient vers la rivière. D'un seul élan, ils sautèrent dans les fosses découvertes où l'or brillait sous la lune. A peine avaient-ils enfourné quelques poignées de pièces dans leurs poches que retentit un grand vacarme. Les pierres revenaient.

 

-"Nous allons mourir !" hurla Bernez.

 

-"Toi, oui ! Pas moi, mes herbes me protègent !"ricana le sorcier, brandissant son bouquet de gui et de trèfle.

 

L'instant suivant, les pierres arrivaient en file indienne.

 

La plus haute d'entre elles, qui les menait, s'arrêta devant Bernez, l'abritant de sa masse rugueuse marquée d'une croix. Les autres la contournèrent pour regagner leur excavation. Bernez, sauvé par le signe qu'il avait gravé, était tombé à genoux dans l'ombre de son mégalithe. Enfin, l'énorme bloc se souleva d'un bond par-dessus le jeune homme et plongea sur le sorcier, qui agitait frénétiquement ses herbes. Mais la pierre n'obéissait plus aux anciennes coutumes, elle bouscula l'homme qui tomba dans la fosse où elle l'écrasa de tout son poids.

Bernez mit un moment à retrouver ses esprits. Et s'il murmura une rapide prière devant la dalle d'où rien ne transparaissait du drame, il n'alla pas jusqu'à verser de larmes sur celui qui l'avait condamné en riant. Puis il revint vers la ferme, les poches remplies de l'or qui lui gagnerait la main de Rozenn.

 

 

Contes et légendes de Basse-Bretagne d'Emile Souvestre


 

 

gif menhirs

                                        Yvonne Jean-Haffen (peintre 1895-1993)


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilwenna - dans Bretagne
commenter cet article

commentaires

Sherry 25/11/2011 10:18


tu te doutes bien que j'aime beaucoup.. merci de m'avoir re signalé cet article, j'ai un peu de retard et c'eût été fort dommage que je ne le vois pas.. bonne journée, et merci encore

Lilwenna 25/11/2011 13:48



on ne peut pas être partout ! mais celui-là je pensais bien qu'il t'aurait plu !


bises et bonne journée



sylvette 44 15/11/2011 22:49



j'ai passé une belle semaine vacances près des alignements .ils nous ont impressionnés , pleins de mystères qu'ils ont gardés. On a toujours pas trouvé de réponse et ils sont toujours debout.


Bonne Nuit Sylvette



Lilwenna 16/11/2011 14:15



ils resteront toujours une énigme, je pense


merci de ton passage, bonne journée



Charmille 31/10/2011 09:06



Merci Lilwenna pour cette légende . Le marque page est vraiment très beau.



Lilwenna 31/10/2011 19:26



je suis contente que ça te plaise



BAT FROGUETTE 27/10/2011 18:52



Coucou, juste un petit passage pour te remercier (en retard) pour ta gentille carte.


1000 excuses pour le retard. BIZZZZZZZZZZZZ



Lilwenna 27/10/2011 19:45



de rien Bat Froguette


bisous



Anne d'Amico 27/10/2011 02:13



J'aime beaucoup les légendes et celle-ci est très jolie! J'aime l'idée des pierres qui vont faire leurs affaires et reviennent écraser les pauvres fous qui osent fouiller chez elles! Mais
heureusement pour le jeune homme, ce n'était pas pour le gain qu'il l'avait fait, mais par amour! Et malin quand même, d'avoir pris la précaution de graver des croix sur les pierres!


Gros bisous Lilwenna!



Lilwenna 27/10/2011 19:36



merci Anne


bisous et bonne soirée



Bienvenue Chez Moi

  • : Lilwenna
  •  Lilwenna
  • : bienvenue dans mon blog de collections, surtout de marque-pages, mais aussi de fées, poupées, miniatures de parfum, dés...agrémentés de poésies, contes et textes divers
  • Contact

Lilwenna

  • Lilwenna
  • mariée, 3 enfants, Bretagne
  • mariée, 3 enfants, Bretagne

 

Mon fils vient d'ouvrir un site de photos. Si vous avez le temps, une petite visite lui ferait plaisir. C'est ici :

 

www.erwanlebourhis.eu

 

Merci pour lui !

 

fée 18

Mes Archives

 

gif fée 77

Mes Rubriques

gif danseuse 49

gif danseuse 50

gif fée 59

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -